Raul Velasco, l’estampe et le sursaut

« Brutalité capitaliste », « pays ravagé », « dégradation »… Malgré son vocabulaire, Raul Velasco n’est pas économiste mais graveur. Mexicain de Belleville, il aime cette France où il s’est installé il y a trente ans. Triste, il regarde ce pays « brader sa tradition sur l’autel de la finance ».

(D’après une interview par Laure Pouget mai 2013)

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s